Embedded Image Embedded Image

Section Académique de PARIS

3, rue Guy de Gouyon du Verger - 94112 ARCUEIL CEDEX (Plan Général Plan depuis le RER)
Tél : 01 41 24 80 52 - courriel : s3par@snes.edu

La permanence est ouverte du lundi au vendredi midi de 10h à 12h et de 14h à 17h

carrière

CARRIÈRE - Agrégés

1er septembre 2017
Mise en place de la nouvelle carrière

Dans chaque grade, la carrière est parcourue à un rythme commun à tous, avec passage automatique d’un échelon au suivant.

DÉROULEMENT DE CARRIÈRE

  • La classe normale est unifiée et construite sur un rythme commun d’une durée maximale de 26 ans. 30 % des personnels bénéficieront d’une réduction de durée d’un an lors du passage du 6e au 7e échelon. Il en sera de même lors du passage du 8e au 9e échelon.
  • La hors-classe sera accessible aux personnels ayant atteint le 9e échelon depuis 2 ans (7e échelon actuellement).
  • Une classe exceptionnelle, accessible à partir de la hors-classe, sera créée au 1er septembre 2017. L’échelon terminal de ce grade est l’échelle-lettre A (HEA) pour les professeurs certifiés et assimilés, l’échelle-lettre B (HEB) pour les professeurs agrégés.

Rythmes d’avancement dans la nouvelle carrière



Accès à la hors-classe

L’accès à la hors-classe pour les agrégés se fait en deux temps : il faut d’abord figurer sur une liste de propositions du recteur pour laquelle la CAPA est consultée, la situation des proposés est ensuite examinée en CAPN où les nominations interviennent par discipline.
Nous demandons en CAPA de nombreuses modifications des avis des premiers évaluateurs, chefs d’établissements et inspecteurs (baisses d’avis, avis réservés voire défavorables). Dans la moitié des cas environ, en 2013, ces avis ont été modifiés. La CAPA est encore consultée sur les barèmes et notamment sur l’attribution de l’avis exceptionnel du recteur (90 points). Le recteur peut attribuer cet avis exceptionnel à 10% des promouvables de l’académie. Il est quasi indispensable pour être nommé à la hors-classe en CAPN. Nous avons obtenu, progressivement, depuis plusieurs années, que tous les collègues parisiens au 11ème échelon, ayant 80 ou 90 points de carrière, avec au moins deux avis favorables et hors liste d’aptitude de moins de 5 ans aient cet avis. Nous avons également obtenu que les collègues au 11ème échelon privés de ces points de carrière, faute d’une inspection au bon moment, aient aussi cet avis : ils sont traités à part en CAPN. Le rectorat a accepté, pour la première fois l’an passé, d’attribuer aussi cet avis à des collègues du 11ème échelon, les plus âgés, devenus agrégés par liste d’aptitude entre 2008 et 2010.
Le résultat est que, dans notre académie, et depuis quelques années, la plupart des collègues qui ont atteint le 11ème échelon ont pu accéder rapidement à la hors-classe, souvent dès la première année, mieux, de plus en plus de collègues au 10ème échelon sont maintenant concernés, notamment ceux qui ont des points ZEP. L’objectif, pour nous, est que le plus grand nombre possible de collègues parisiens soient nommés à la hors-classe et nous demandons au recteur de privilégier ceux qui ont les plus grandes chances de nomination au niveau national.
Depuis de nombreuses années, depuis que le barème actuel a été mis en place, même si nous le contestons par ailleurs, notre académie a obtenu des résultats de nominations à la hors-classe au-dessus de la moyenne nationale. L’accès à la hors-classe est une question très sensible et plus encore depuis que la valeur du point d’indice est gelée. Le Snes continue à demander que les indices de la hors-classe revalorisés soient intégrés aux indices de la classe normale.

 

 

Liste d’aptitude

C’est une procédure pour laquelle il faut faire acte de candidature (et preuve d’une grande patience). Il faut souvent être candidat quelques années avant d’être proposé par le recteur, et quelques années encore avant la nomination dans le corps des agrégés en CAPN. Les dossiers (deux pièces : un CV et une lettre de motivation) sont étudiés dans un premier temps en CAPA, le recteur de l’académie de Paris fait chaque année environ une petite quarantaine de propositions en vue de l’examen au ministère.
Le contingent des promotions est fixé, rappelons-le, à 1 nomination par liste d’aptitude pour 7 titularisations dans le corps des agrégés au 1er septembre de l’année en cours. Les possibilités de nominations dépendent donc étroitement du nombre de postes offerts aux concours : il y en avait 398 en 2005, 286 en 2013… Dans certaines disciplines, il peut arriver certaines années qu’il n’y ait plus aucune possibilité du tout : russe, portugais, arabe, hébreu, japonais, chinois… Il y avait 744 candidats dans l’académie de Paris en 2005, 453 en 2013. Le nombre de nominations pour notre académie se situe, selon les années, depuis 8 ans, entre 10 et 20, assez souvent proche de 15. La procédure reste très sélective mais nous encourageons les collègues éligibles à faire acte de candidature. C’est une demande de revalorisation qui est légitime. Cette voie d’accès au corps des agrégés existe depuis 1972, elle est plus ancienne que le concours interne.
En CAPA, nous intervenons pour que soit prise en compte la diversité des éléments de carrière, et nous rappelons l’importance du CV et de son contenu pour que soit respectée l’égalité de traitement entre les candidats. Nos interventions se basent sur une étude exhaustive de toutes les candidatures, nous sommes les seuls à la faire.


Vérifiez l'exactitude de vos adresses : postale et mail pour recevoir au plus vite toutes nos informations

Embedded Image

Mentions légales